mercredi 31 octobre 2012

L'ALLAITEMENT MATERNEL

l'allaitement maternel est meilleur pour bébé

L’avantage
Après une période de relatif déclin, l'allaitement au sein a connu un véritable retour en force. Cette faveur est justifiée, car il s'agit indiscutablement de la manière idéale de nourrir votre bébé. En effet, le lait maternel est parfaitement adapté au nouveau-né : non seulement sa composition permet de satisfaire tous ses besoins, mais elle évolue en même temps que ces derniers. Par exemple, pendant les premiers jours, le lait de la mère est particulièrement riche en immunoglobulines (les « anticorps »), qui lui permettent de se défendre contre les infections : ce lait s'appelle le colostrum. Cette richesse en anticorps ne disparaît pas ensuite, ce qui explique, en particulier, la moindre fréquence des diarrhées chez les enfants nourris au sein. Mais c'est l'ensemble de la composition du lait maternel qui change au fur et à mesure que l’enfant grandit : il devient ainsi de plus en plus riche. Par ailleurs, ce type de lait est, bien entendu, toujours stérile et parfaitement digéré par lui. Dernier point positif, et non le moindre, l'allaitement maternel favorise, grâce à l'intimité qu'il instaure, l'épanouissement de la relation mère-enfant. 


Les inconvenients

Les inconvénients supposés de ce type d'allaitement sont bien minces. On lui reproche parfois de trop mobiliser la mère. Il faut répondre à cet argument qu'à cet âge, sa présence est de toute manière indispensable, qu'elle ne sera pas vraiment moins dépendante avec l'allaitement artificiel, et qu'assez vite, il est possible de donner une fois par jour un biberon, même si le bébé est nourri au sein : ce qui permettra à la maman de s'échapper quelques heures dans la journée. Quant à l'affaissement de la poitrine, que l'on accuse parfois l'allaitement maternel de provoquer, il n'a jamais été prouvé.



Quels sont les conseils à suivre pour que l'allaitement maternel se déroule au mieux ? 

Il faut commencer le plus tôt possible, car c'est la succion du sein qui permet l'entretien de la lactation. Vous devez donner les deux seins à chaque tétée, car il est rare qu'un seul suffise à le satisfaire. 
La durée totale de la tétée ne doit pas excéder 20 minutes : au-delà, de toute façon, les seins sont généralement vides, et bébé ne cherche en réalité qu'à continuer à sucer le mamelon, car il adore cela.  La maman n'a pas de régime spécial à suivre, mais une alimentation équilibrée et riche en calcium (laitages) est utile. Il faut boire abondamment (un litre d'eau par jour), en évitant boissons alcoolisées, thé et café. 
Quant aux médicaments, ils passent dans le lait : abstenez-vous d'en prendre, sauf s'ils vous ont été prescrits par votre médecin. 
Certains soins très simples doivent être respectés : lavage quotidien des seins avec de l'eau et du savon, nettoyage à l'eau stérile de chaque mamelon avant et après la tétée. Changez très fréquemment les tampons pare-lait que vous porterez dans votre soutien-gorge. Si vous respectez ces quelques recommandations, les tétées devraient se dérouler sans encombre. 
En règle générale, la durée conseillée pour cet allaitement est de deux mois, mais vous pouvez aller jusqu'à quatre sans problème. Il est toujours possible d'interrompre un allaitement au sein en cours.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire